PS4 Pro, Xbox One S, Switch… La nouvelle guerre des consoles de jeux vidéo

Sony, Microsoft et Nintendo renouvellent leurs consoles de salon, trois ans seulement après avoir ouvert le bal de la huitième génération. Ce nouveau tir doit répondre aux nouvelles exigences techniques, imposées notamment par l’ultra haute définition et le boom de la réalité virtuelle. L’occasion de rebattre les cartes sur un marché dominé par la PS4?

La Xbox One S de Microsoft, PS4 de Sony et Nintendo Switch

La Xbox One S de Microsoft, PS4 de Sony et Nintendo Switch

(C) MICROSOFT, SONY, NINTENDO

La guerre des consoles de jeux vidéo est relancée pour Noël. Trois ans après la sortie des appareils de nouvelle génération, la huitième dans cette industrie, les constructeurs ressortent des machines capables de répondre aux exigences des nouvelles technologies (4K, réalité virtuelle). Microsoft a été le premier à tirer, avec la Xbox One S, une version allégée de sa précédente console. Sony a suivi, avec une PS4 Pro survitaminée et Nintendo devrait fermer le ban avec l’arrivée annoncée de la Switch en mars prochain, censée prendre le relais après l’échec commercial de la WiiU (13,36 millions d’unités au 30 septembre).

Pour Sony, leader incontestable du marché avec plus de 40 millions d’exemplaires de PS4 vendus dans le monde (dernier chiffre officiel datant du printemps), « l’idée est d’arriver à réduire l’écart entre le PC et les consoles sur les joueurs les plus avertis », explique Richard Brunois, directeur de la communication de Sony Interactive Entertainment France. En gros les PC très puissants attirent davantage la catégorie des « hardcore gamers » et les machines de salon doivent toujours faire la différence sur les PC, selon lui. « Avant, on arrivait à tenir la distance avec les consoles. Elles sont désormais à peine plus puissantes que les PC [il suffit de voir la différence de rendu entre les deux plateformes, ndlr]. La PS4 Pro vient combler ce déficit de technologies », poursuit-il.

Pas de vampirisation des modèles classiques

Sony va pouvoir désormais proposer deux consoles et viser ainsi un public plus large: la PS4 classique à 299 euros et la Pro à 399 euros. Mais la seconde s’adresse avant tout à ceux qui ont acheté la première à sa sortie et qui veulent améliorer sa technologie. « Il y a une demande forte des joueurs pour des images améliorées et pour une augmentation du frame rate [images par seconde], ceux pour qui le graphisme est une priorité », reconnaît Richard Brunois. En tout cas, il n’y aura pas de vampirisation selon lui. « Les premiers chiffres sont très bons. Ce sont des ventes qui ne viennent pas empiéter sur celles de la PS4 classique ». Et il n’y a pas de corrélation entre les ventes de Pro et du casque PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle lancé en octobre. « Les gens ont bien compris que le casque marchait avec les deux consoles. »

Chez Microsoft France, on se frotte également les mains. Et on espère bien rebattre les cartes sur marché pour les années à venir. Après avoir connu un démarrage difficile avec la Xbox One qui n’est jamais parvenue à faire jeu égal avec sa grande rivale (il s’en serait vendu plus de 20 millions depuis fin 2013, Nvidia évoque le chiffre de 29 millions, indiquait en octobre The Verge), la One S enregistre de bons résultats aux Etats-Unis et en France. « Nous avons fait le plus gros trimestre depuis juillet grâce à la Xbox One S. C’est le meilleur de la génération 8 », déclare Hugues Ouvrard, le patron de Xbox France. Une bonne nouvelle pour Microsoft. Avec toutefois le même constat. « Le succès de la One S s’explique en partie par le rééquipement des acheteurs du premier modèle. »

Mais les deux consoles ne jouent pas dans la même catégorie. Technologiquement, la PS4 Pro est plus puissante que la Xbox One S. Blu Ray 4K, streaming vidéo 4K, technologie HDR (high dynamic range), puissance du processeur graphique de 1,4 tflops, stockage de 500 Go à 2 To pour la Xbox One S. Jeux et divertissements en 4K et HDR, puissance du processeur graphique de 4,2 tflops, pas de lecteur blu-ray 4K, stockage de 1 To pour Sony. Chez le japonais, on considère que la PS4 Pro est davantage à comparer avec le projet Scorpio, la nouvelle console annoncée par Microsoft pour fin 2017.

Sony doit toutefois faire face à quelques problèmes techniques (écran blanc, performances en baisse, problèmes avec la 4K). « Tout est en train d’être fixé par les équipes de développement », tente de rassurer Richard Brunois. « Il n’y a pas d’alerte général. Ce sont des choses qui sont regardées de près. »

La Switch, un nouvel ovni signé Nintendo

Le troisième acteur du marché, Nintendo, très en retrait jusqu’à présent, compte bien se relancer sur le marché des consoles de salon avec son appareil hybride, la Switch. L’idée est de proposer une machine qui permet de prolonger son expérience en déplacement avec un écran amovible au format tablette. Si on ne sait pas encore grand-chose sur cette nouvelle machine, le fabricant japonais n’en ayant proposé pour le moment qu’un bref aperçu via une vidéo de présentation, une chose semble déjà certaine. Nintendo ne tient pas à venir bousculer frontalement ses deux rivaux. « D’après ce que l’on a vu, Nintendo ne rentre pas dans la course à la technologie », subodore Richard Brunois.

Or comme l’expliquait récemment à Challenges Laurent Michaud, analyste à l’Idate, la question de sa puissance sera cruciale. Il faudra être au niveau de l’expérience de la PlayStation 4 de Sony ou bien de la Xbox One de Microsoft. « Il faudra être au niveau de l’expérience de la PlayStation 4 de Sony ou bien de la Xbox One de Microsoft. Car aujourd’hui, le jeu vidéo sur la télévision doit être spectaculaire. »

Mais tous s’accordent pour dire que c’est une excellente chose pour le marché. Selon Dominique Cor, directeur d’Electronic Arts France, « La créativité de Nintendo est toujours au rendez-vous avec ce concept d’expérience continue entre la console de salon et l’écran portable. » L’éditeur américain a déclaré qu’il comptait sortir un gros jeu sur cette nouvelle plateforme. Ubisoft a pour sa part fait part de son enthousiasme pour cette nouvelle machine. Yves Guillemot a parlé de « véritable innovation ».

Plusieurs jeux sont en préparation, dont un crossover RPG Lapins Crétins et Mario. Côté Activision, on déclare être en discussion avec Nintendo. « J’ai trouvé leur annonce intéressante. C’est une société qui a toujours créé des concepts intéressants. Avec la Switch, il est innovant. Mais ce sera à eux de transformer l’essai », prévient Michael Sportouch, le VP France. D’autant plus que l’épisode Wii U en a douché plus d’un. En attendant mars 2017, Nintendo a réussi un joli coup en lançant une version mini de sa console mythique, la NES sortie en 1986, l’occasion de faire à nouveau vibrer la fibre nostalgique chez tous les fans de la marque et de ses licences phares. Un joli coup pour se rappeler à leur bon souvenir avant de lancer l’opération Switch.

Chiffre d’affaires global de l’industrie des jeux vidéo en France (source : SELL):

Faut-il voir dans ce nouveau matériel un raccourcissement du cycle des consoles de 8e génération? Les cycles de six ans ont-il encore un sens face à des technologies qui évoluent à vitesse grand V. Pour Richard Brunois, rien ne présage une telle accélération du calendrier. « Le cycle des consoles est toujours là. La Pro reste avant tout une PS4. C’est un rafraîchissement technologique. Nous ne voulons pas casser le cycle des consoles. » Cela n’irait pas dans l’intérêt des constructeurs qui gagnent de l’argent sur le software davantage que sur le hardware. « Ce qui rend une console rentable, c’est son écosystème », prévient Hugues Ouvrard.

« Plus le cycle de vie s’étend et plus nous sommes rentables. » Mais avec la Nintendo Switch en mars prochain et le Projet Scorpio de Microsoft pour la fin de l’année prochaine, 2017  pourrait bien marquer un nouveau tournant. Avec une certitude. Il y a bien un avenir pour les consoles de salon. »Viendra le temps de la dématérialisation des machines, mais ce n’est pas encore pour maintenant », prévient Laurent Michaud.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s