OnePlus 3T : Toujours au top

On ne peut clairement pas parler de révolution avec le OnePlus 3T présenté la semaine dernière par le constructeur chinois. On ne change pas une équipe qui gagne et le fabricant le prouve en conservant tous les points majeurs du OnePlus 3, pourtant lancé il y a cinq mois à peine, et en corrigeant ses principales faiblesses.

 

Le OnePlus 3T

Le OnePlus 3T

Prise en main et design : un air de déjà-vu

À la manière d’un iPhone estampillé S chez Apple, le OnePlus 3T reprend exactement le même châssis que le OnePlus 3. On retrouve ainsi un appareil identique en tous points au OnePlus 3 de par son aspect particulièrement réussi. De son prédécesseur, il conserve ainsi l’écran et le châssis tout en aluminium. On va donc retrouver une coque en aluminium unibody aux arêtes très légèrement arrondies, les bandes d’antennes désormais classiques sur la plupart des smartphones hauts de gamme et le capteur photo à l’arrière. Dommage cependant qu’à l’image d’un Galaxy S7 ou d’un iPhone 7, le capteur déborde de la coque, rendant le smartphone plus branlant lorsqu’il est utilisé à plat sur une table par exemple.

Le capteur photo du OnePlus 3T dépasse légèrement à l'arrièreLe capteur photo du OnePlus 3T dépasse légèrement à l’arrière

La tranche supérieure du smartphone se retrouve complètement dénudée et c’est en dessous de l’appareil que l’on va pouvoir retrouver les différentes connectiques. Le OnePlus 3T est en effet équipé d’une prise audio jack 3,5 mm et d’un port USB Type-C. C’est également en dessous du smartphone, comme pour l’iPhone ou le Galaxy S7 de Samsung que l’on retrouve le haut-parleur.

La touche glissante permet de changer le profil en vibreur, silencieux ou normalLa touche glissante permet de changer le profil en vibreur, silencieux ou normalC’est au niveau des boutons physiques que le OnePlus 3T se distingue le plus des smartphones concurrents. Sur la tranche droite on va en effet retrouver la touche de mise sous tension ainsi que la trappe pour les deux cartes micro-SIM, tandis qu’à gauche se situent les deux boutons de volume ainsi qu’une touche glissante sous trois positions pour passer le smartphone en mode « ne pas déranger », en mode vibreur ou en mode normal. Là aussi une idée déjà présente sur le OnePlus 3, mais qu’on prend plaisir à revoir sur le OnePlus 3T.

Enfin, comme pour son prédécesseur, le smartphone est équipé d’un capteur d’empreintes digitales situé en dessous de l’écran, comme pour le Galaxy S7 Edge, l’iPhone 7 ou le HTC 10. Afin d’avoir un appareil plus compact sans sacrifier la taille de l’écran, on aurait préféré un capteur situé au dos comme pour les smartphones de Huawei ou les Nexus, mais situé sous l’écran, il permet de déverrouiller le OnePlus 3T posé sur un bureau sans même avoir à le retourner. C’est avant tout une affaire de goût.

Le capteur d'empreintes digitales du OnePlus 3TLe capteur d’empreintes digitales du OnePlus 3T

Écran : contraste performant et bonne colorimétrie

Comme le reste du châssis, l’écran du OnePlus 3T est en tous points similaire à celui du OnePlus 3. On se retrouve donc avec un affichage Amoled de 5,5 pouces affichant 1920 pixels par 1080 soit un ratio de401 pixels par pouce (ppp), largement suffisant pour une utilisation classique du smartphone.

Le OnePlus 3T propose une résolution de 401 pixels par pouceLe OnePlus 3T propose une résolution de 401 pixels par pouce

Si l’on a pu reprocher au OnePlus 3 la qualité de son écran et sa colorimétrie mal calibrée, elle a heureusement été corrigée depuis. Le modèle 3T bénéficie lui aussi de cette correction et on se retrouve avec un écran aux couleurs plutôt fidèles, bien qu’assez saturées, comme sur la plupart des écrans Amoled. On apprécie par ailleurs le très fort taux de contraste de l’écran, principal avantage de cette technologie. Par ailleurs, OnePlus propose dans ses paramètres d’affichage de modifier les couleurs de l’écran. Il est ainsi possible de conserver une colorimétrie classique, de passer en mode sRGB, plus terne, ou même de modifier la température des couleurs. On notera également que OnePlus propose un mode nocturne pour passer l’affichage en lumière jaune et ainsi moins fatiguer les yeux en fin de journée avant d’aller se coucher.

Enfin, comme le Samsung Galaxy S7 ou le HTC 10, le OnePlus 3T bénéficie de boutons sensitifsprésents de part et d’autre du capteur d’empreintes digitales en dessous de l’écran. Les boutons de retour ou de multitâche ne sont ainsi pas présentes directement dans l’écran comme c’est le cas sur les appareils Nexus ou les smartphones de Huawei, mais en dessous. Une bonne manière de gagner un peu d’espace sur l’affichage. Pour les utilisateurs préférant tout de même les touches de navigation intégrées à l’affichage, il reste cependant possible de désactiver les touches sensitives et de configurer une barre de navigation dans l’écran du OnePlus 3T.

Performances : un Snapdragon 821 pas folichon

La principale évolution apportée par le OnePlus 3T par rapport au OnePlus 3 réside dans son SoC. La puce alimentant le nouveau smartphone est ainsi un Snapdragon 821 et non plus un Snapdragon 820. Le smartphone de OnePlus est ainsi l’un des tout premiers appareils à être équipé du dernier processeur de Qualcomm après le Pixel de Google, le Zenfone 3 Deluxe Special Edition d’Asus ou le Xiaomi Mi 5s. Avec cette puce, le OnePlus 3T est censé tenir la comparaison avec la plupart des smartphones hauts de gamme de cette génération en termes de puissance, mais aussi face aux appareils prévus pour l’an prochain.

Concrètement, en termes de jeu, nous n’avons subi aucun ralentissement, que ce soir dans Hearthstoneou dans le plus exigeant Asphalt Xtreme. Pour pousser le test un peu plus loin, nous avons donc utilisé deux benchmarks. Sling Shot Extreme Unlimited sur 3D Mark nous a permis de mesurer la puissance graphique tandis que Geekbench 4 nous a permis de comparer la puissance de calcul du OnePlus 3T avec d’autres smartphones.

Sling Shot Extreme Unlimited sur 3D Mark Geekbench 4
OnePlus 3T 2581 4142
OnePlus 3 2656 4015
Honor 8 891 6219
Samsung Galaxy S7 2217 5203

Si l’on pouvait s’attendre à une forte progression de puissance graphique entre le OnePlus 3 et le 3T grâce au Snapdragon 821, il n’en est rien. La différence entre le OnePlus 3T et le OnePlus 3 est assez minime. Pire encore, sur nos différents tests, le OnePlus 3T a systématiquement obtenu un score inférieur à celui du OnePlus 3. Il faut dire que le Snapdragon 821 n’apporte que peu de puissance de calcul par rapport au Snapdragon 820. On notera tout de même que le smartphone tient largement la comparaison face au Galaxy S7 de Samsung, pourtant commercialisé près de 500 euros plus cher, et explose le Honor 8 vendu au même tarif, du moins dans les performances graphiques. C’est bien simple, si la comparaison entre le OnePlus 3 et le OnePlus 3T est assez mauvaise pour le nouveau smartphone, le modèle 3T reste largement au-dessus de la concurrence au même tarif pour la puissance de son SoC.

Fonctions et interface : la personnalisation à son paroxysme

Les smartphones de OnePlus sont particulièrement appréciés dans la communauté Android pour la personnalisation offerte par le système OxygenOS. Des couleurs à l’interface en passant par l’écran d’accueil ou les boutons, le système permet aux utilisateurs de l’adapter en fonction de leur goût et de leurs envies.

Le menu « affichage » dans les paramètres du OnePlus 3 permet ainsi de modifier en grande partie l’interface. Il est ainsi possible de choisir entre un thème « lumineux » avec un fond blanc dans les menus ou les notifications, ou un thème « sombre » avec un fond gris foncé, vous l’aurez compris. Il en va de même pour la couleur de mise en avant des menus. Si le bleu traditionnel d’Android vous ennuie, vous pourrez choisir de passer à une couleur d’accentuation rouge, orange, rose ou même violet.

Il en va de même pour les interactions de l’utilisateur. Même lorsque l’écran est éteint, il est possible de taper deux fois dessus pour afficher les dernières notifications. Toujours affichage éteint, en traçant un cercle à l’écran, on peut lancer directement l’application photo. Une fonctionnalité qui marche aussi pour activer le flash en mode lampe torche simplement en traçant un V. On l’a vu également, OxygenOS permet aux utilisateurs de choisir entre les boutons de navigation affichés directement dans l’écran ou placés de part et d’autre du capteur d’empreintes digitales. Une autre fonctionnalité intéressante, notamment pour les anciens possesseurs d’appareils Samsung, réside dans le positionnement de ces boutons. Avec le OnePlus 3T, il est ainsi possible de permuter les boutonspour avoir la touche retour à gauche et la touche multitâche à droite.

Enfin, en guise d’écran d’accueil, OxygenOS offre également un écran supplémentaire en plus du traditionnel bureau. Tout à gauche se situe en effet un écran dans lequel vous pouvez intégrer plusieurs widgets issus de différentes applications. Vous pouvez ainsi y voir vos contacts favoris, vos prochains rendez-vous, un aperçu de l’application Google Now, les dernières applications lancées ou encore d’autres widgets en fonction de vos besoins. Un écran plutôt pratique, même si l’on préfèrera celui des smartphones Nexus avec Google Now directement intégré sur l’écran d’accueil.

Autonomie : la journée largement dépassée

Le OnePlus 3T se recharge à l'aide d'un porte USB-CLe OnePlus 3T se recharge à l’aide d’un porte USB-C

Tout en conservant le même format extérieur, OnePlus a réussi à remplacer la batterie de 3000 mAh du OnePlus 3 par une version de 3400 mAh. Autant dire que le nouveau smartphone bénéficie considérablement de cette nouvelle batterie.

Nous avons testé l’appareil en conditions normales d’utilisation avec du jeu vidéo, de la veille, de la navigation Web, des textos ou des réseaux sociaux. Bref, dans un cadre relativement classique et varié avec une luminosité automatique de l’écran. Ainsi, nous avons pu faire tenir le OnePlus 3T pendant près de 31 heures. Nous avons également mesuré l’autonomie de l’appareil avec le benchmark PCMark que nous utilisons régulièrement pour tester la batterie de différents smartphones. L’appareil a ainsi pu tenir pendant 8 heures et 8 minutes. Un résultat plutôt moyen compte tenu de la capacité de 3400 mAh. À titre de comparaison, le Huawei Nova tient une dizaine d’heures. Le résultat est tout de même bien supérieur aux six heures et six minutes enregistrées pour le Galaxy S7 de Samsung.

Par ailleurs, outre l’autonomie, Oneplus propose également un système de charge rapide, baptisé Dash Charge. Comme pour les systèmes concurrents de Huawei, Samsung ou Lenovo, ce système permet de profiter d’un gros boost de batterie dans les premières minutes de charge afin de profiter d’une dizaine d’heures d’autonomie avec moins d’une demi-heure de recharge. Le système Dash Charge utilise cependant deux puces présentes dans le smartphone et dans le chargeur fourni avec le smartphone. Il ne sera donc compatible que lorsque vous rechargerez votre OnePlus 3T avec le chargeur fourni. OnePlus promet une journée d’autonomie avec 30 minutes de recharge. Nous avons quant à nous mesuré un gain de 55% d’autonomie en une demi-heure. La charge complète s’est quant à elle effectuée en une heure et vingt minutes.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s