Téléviseurs Ultra HD/4K : Faire le bon choix

La technologie Ultra HD/4K, apparue en 2013, est désormais connue de tous, ou presque. Les constructeurs TV lui ont déjà fait une large place au sein de leur gammes, les TV Ultra HD/4K représentant en moyenne à plus de 50% de leurs références. Toutefois, tous les téléviseurs Ultra HD/4K ne se valent pas et il existe de fortes disparités entre les marques et les modèles. Acquérir aujourd’hui un tel écran n’est pas forcément un gage de qualité et de pérennité. Rappel des fondamentaux de la technologie Ultra HD/4K pour bien choisir son téléviseur.

4KLogoUltraHD

PLUS DE PIXELS, MAIS PAS QUE !

Défini par les plus hautes instances mondiales audiovisuelles, le cahier des charges technique de la technologie Ultra HD/4K comporte plusieurs phases, dans le but de proposer dans les salons une expérience visuelle proche de celle des meilleures salles de cinéma numériques. Pour en profiter pleinement, il s’agit donc de sélectionner les téléviseurs capables de répondre aux impératifs du moment, mais aussi à ceux de demain.

En effet, le potentiel de l’Ultra HD/4K va largement au-delà d’un simple accroissement du nombre de pixels affiché. Un espace colorimétrie plus large, des couleurs plus riches et plus fidèle à la réalité, une gamme dynamique plus importante, avec notamment un pic lumineux plus élevé, font également partie de la promesse future de l’Ultra HD/4K. Sans oublier l’héritage du passé avec l’intégration du meilleur des technologies nées à l’ère du tube cathodique, comme les dalles LCD Ultra HD/4K nativement 100 Hz (rares ces dernières années), en lieu et place de spécimens 50 Hz, pour un confort optimal. Autant de prérequis à garder à l’esprit lors de la sélection de votre prochain téléviseur, une sorte de passeport technique Ultra HD/4K obligatoire, que je vous détaille ci-dessous

Sony-4K-Ultra-HD

UNE SELECTION S’IMPOSE

Plutôt que de vérifier de visu les qualités et défauts de chacun des modèles Ultra HD/4K disponibles sur le marché pour affiner son choix – démarche impossible au regard du temps nécessaire (cela prendrait des journées entières d’appréciation), mais aussi pour des raisons pratiques (aucun magasin en France ne peut se targuer d’exposer tous les modèles) -, une sélection s’impose.

Et pour effectuer un premier tri et éliminer les modèles les moins performants ou les moins pérennes, il existe quelques astuces à connaître, résumées au sein de cet article. Ce dernier doit donc obligatoirement comporter les mentions HDMI 2.0, HDCP 2.2, HEVC et 100 Hz. Sans elles, point de salut pour exploiter pleinement tous les atouts de l’Ultra HD/4K. Coup de projecteur !

CONNECTEUR HDMI 2.0 OBLIGATOIRE

Si la technologie Ultra HD/4K s’accommode parfaitement du connecteur HDMI déjà connu, en revanche, il faut veiller à disposer de connecteurs HDMI 2.0 pour en profiter pleinement. Compatible avec les futures diffusions broadcast Ultra HD Blu-ray à 50 ou 60 images pas secondes, ce connecteur est indispensable pour visionner, par exemple, les retransmissions sportives dans de bonnes conditions – pour éviter l’effet stroboscopique sur la irajectoire d’un ballon -. À savoir : pour gérer les informations HDR des contenus Ultra HD/4K annoncés pour 2016, il sera d’ailleurs nécessaire de disposer de connecteurs HDMI 2.0. Important, cette spécification technique, proposée d’office sur certaines références, peut être ajoutée sur d’autres via une simple mise à jour Firmware.

61prc56c-jL._SL1000_

HDCP 2.2, GARANT DE L’ULTRA HD/4K NATIVE

La technologie HDCP, pour High-bandwidth Digital Content Protection, est un procédé de protection des contenus numériques pour lutter contre les copies illégales.

La version 2.2, gage de respect des copyrights, est dédiée aux contenus Ultra HD/4K. Son absence sur un téléviseur alimenté par un signal Ultra HD protégé, en provenance par exemple d’une platine Ultra HD, signifie un downscaling de la résolution Ultra HD vers la résolution Full HD. C’est ensuite le téléviseur qui opère un upscaling en Ultra HD, entraînant une manipulation du signal originel. Soit une source de dégradation de la qualité. Impossible donc, sans HDCP 2.2, de profiter de la résolution native Ultra HD/4K des oeuvres protégées.

DHCP-2.2

NOUVEAU PROCÉDÉ DE COMPRESSION

La mention HEVC, pour High Efficiency Video Coding, connue également sous l’appellation AVC/H.265, concerne le nouveau procédé de compression de données lié à la technologie Ultra HD/4K.

Plus puissant que l’AVC/H.264 majoritairement utilisé aujourd’hui sur les Blu-ray ou la TN, il est basé sur des zones d’analyse de l’image plus grandes (64 x 64 pixels contre 16 x 16 pixels) dont certaines peuvent être faiblement compressées. Au final, la qualité originelle du signal est préservée et l’image pèse moins « lourd ». Il est donc plus aisé de la stocker sur un disque ou la faire transiter via le réseau internet.

TearsCompare_400kbps1

L’INTÉRÊT D’UNE DALLE 100 HZ NATIVE

Enfin, la présence d’une dalle 100 Hz est un vrai plus sur un téléviseur Ultra HD/4K. Ce traitement numérique visant à compenser la faible fréquence originelle du signal vidéo (50 Hz pour les diffusions TV ou 24 Hz pour le Blu-ray) permet d’offrir un bien meilleur confort visuel.

De plus, la présence d’une dalle 100 Hz native est le plus souvent un indice précieux sur les capacités vidéo de la TV. Créer et afficher ces nombreuse images supplémentaires à la résolution Ultra HD (soit 8 millions de pixels contre 2 millions de pixels sur une dalle Full HD) exige un processeur puissant et un traitement vidéo performant.

Attention toutefois, distinguer une TV équipé d’une dalle 100 Hz native n’est pas toujours aisé. Les marques rivalisent d’artifices pour mettre en avant la fréquence d’affichage la plus élevée possible. Il est donc fréquent de voir des chiffres irréalistes (1 000, 1 200, 1 400, 2 000 et plus) affublés d’un sigle du type CMR, PMI, CMI, PMR, SMR, BMR… Ces derniers sont à considérer au mieux comme des indices de fluidité, mais c’est tout. Plus ce chiffre est élevé, meilleur est généralement le potentiel de la TV, mais il reste difficile de s’y retrouver. Et surtout d’identifier les vraies dalles 100 Hz.

EN DEFINITIF

Il ne faut donc pas hésiter à poser la question aux vendeurs des enseignes afin d’obtenir plus d’information. Ensuite, n’aurez plus qu’à vous concentrer sur la taille idéale de votre nouvel écran

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s