Huawei Mate S « Press Touch » : premier annoncé, dernier à l’arrivée

5 mois après Apple et quelques millions d’iPhone 6s 3D Touch vendus, Huawei commercialise son smartphone « Force Touch »… qui en profite pour changer de nom. Le Mate S « Force Touch » annoncé début septembre devient « Press Touch ».

Le fabricant s’était plu à damer le pion à Apple en présentant, une semaine avant elle, un smartphone doté d’un écran capable de réagir à des degrés de pression. Et d’utiliser au passage la terminologie « Force Touch », déjà employée sur les Mac, et dont on imaginait à l’époque qu’elle serait aussi utilisée pour les nouveaux iPhone.

Huawei-Mate-S

Huawei avait prévenu que cette version du Mate S ne sortirait pas tout de suite, c’était peu dire. C’est une chose de se comparer favorablement à Apple, c’en est une autre de déployer rapidement une nouvelle technologie dans de très gros volumes. Sur ce point, les fabricants Android, à l’exception peut-être de Samsung, n’ont pas encore le niveau.

Ce Huawei Mate S « Press touch », avec son écran 5,5″ en 1080p, est vendu 799 € avec un stockage copieux de 128 Go (649 € en 32 Go et écran standard). Las, en 5 mois, Huawei n’a pas ajouté à « Press Touch » des usages supplémentaires à ceux déjà montrés.

On s’en servira pour agrandir un détail dans une image ; zoomer sur une image dans une galerie de vignettes, pour « mieux jouer à des jeux » (sans exemples précis) ou encore pour utiliser l’écran comme une petite balance. On reste dans l’anecdotique comparé à 3D Touch et surtout c’est aux développeurs maintenant de trouver des usages pour cet écran dans leurs apps.maxresdefault (2)

Mais on retombe dans l’éternel problème lorsqu’un fabricant Android ajoute en solo une toute nouvelle technologie à l’un de ses téléphones : l’effet de levier est insuffisant pour motiver les développeurs. Sauf à ce que ce téléphone se vende dans des volumes énormes, ces développeurs attendront que Google ajoute des API standard à Android.

On peut trouver 3D Touch plus ou moins utile sur les 6s, mais force est de constater que la liste des apps qui s’en sert d’une manière ou d’une autre s’allonge régulièrement. Des plus grosses aux plus petites.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s